Autant aller au bout du délire (même si déjà ma maison est envahie de flamants que les gens m’ont offert – j’essaie même de limiter les dégâts pour que ça ne tourne pas au musée monomaniaque du flamant rose. Vous savez ces collectionneurs compulsifs qui finissent par faire un peu peur)… j’ai adopté un flamant rose via l’opération « Adopte un flamant » sur mon flamant.com :

La Tour du Valat, institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes, vient de lancer un site internet qui propose de parrainer des flamants roses. Objectif : récolter de l’argent pour l’étude et la préservation de ces oiseaux dans leur écosystème aujourd’hui menacé. > la suite de l’article de France Inter ici

Le mien s’appellera Mizio (après tout Mizio en Italie — d’où ma famille ne vient pourtant pas puisque je suis de souche polonaise — est un diminutif, celui de Maurizio). Il sera bagué en conséquence et je recevrai des nouvelles régulièrement, notamment lorsqu’il aura été observé dans ses déplacements ou sa vie quotidienne. Évidemment je vous tiendrai au courant sur ce site car je vous sais fébriles et impatients d’en savoir plus. Et si vous voulez vous aussi soutenir des potes à Mizio, c’est là >  « Adopte un flamant » sur monflamant.com.