ATELIERS

[MAJ du 30 juillet 2019]
> Le catalogue 2019-2020 d’Aleph Écriture (Paris), est sorti !
J’y suis page 31 : initiation au roman noir (stage 4 jours).
Le roman noir emprunte à plusieurs genres (hormis au policier ou « polar », toujours nantis de fonctionnaires assermentés) : il court du thriller au roman à suspense (sans forcément se baser sur du crime), d’une littérature générale sombre, à, pourquoi pas, des accents fantastiques, en passant, voire, par le road-movie ou autres. Il s’agit des agissements d’un individu ou d’un groupe dans une situation, une société, un environnement, qui leur sont hostiles ou leur paraissent comme tels. Vous écrivez un premier chapitre, en forme de générique ébouriffant.
> On trouvera ici les détails et le moyen de s’inscrire (deux dates : octobre 2019 et avril 2020)


MES ACTIVITÉS EN ATELIERS D’ÉCRITURE :

Animateur de l’atelier « Écrire en ligne« 
Sur l’atelier Écrire en ligne j’accueille jusqu’à 8 participants, 2 fois par mois, sauf l’été. On trouvera tous les renseignements (fonctionnement, propositions d’écriture, textes produits, tarifs…) de façon très détaillée sur ce site qu’en outre j’entretiens et alimente moi-même. Cet atelier a aussi une page Facebook, un Twitter et un Instagram (où des membres publient).

• Formateur ALEPH écriture Paris, et « coach » littéraire, lectures diagnostic
Formations longues ou condensées au roman noir, lectures diagnostics de manuscrits, coaching littéraire… Le plus simple c’est de consulter le catalogue de cette réputée et ancienne maison dédiée à l’écriture puisque j’y suis chaque année.

• Depuis 1996, j’ai mené sans doute plus d’une centaine d’ateliers d’écriture, pour tous les âges, pour tous les milieux socioculturels, pour des loisirs ou des problématiques particulières de réinsertion, suivant des cahiers des charges imposés (ateliers, écriture de spectacles suivant les indications des personnes prises en charge, etc.) ou des concepts de ma création, et ce dans des dizaines de villes de France. 
Cela va de population en extrême difficultés au loisir pour particuliers. Soit l’enfance handicapée mentale, le soutien scolaire, la prison (maisons d’arrêt et centres de détention), le SAMU Social (St Mandé, en bénévole), centre d’hébergement et de réinsertion sociale, association de lutte contre l’illettrisme, centres sociaux (à la Goutte d’Or à Paris ; pour le CARDAN d’Amiens), associations militantes, écoles publiques ou privées, collèges, lycées, CFAI, municipalités, CRL, DRAC, AFPA, maisons d’éditions, Fondation SNCF pour la lecture, Institut français de Budapest, école d’ingénieur, comités d’entreprise, centres de vacances, associations littéraires, bibliothèques, médiathèques, IUT de Nantes, Sciences Com Nantes, etc… Les ateliers les moins importants comportaient 3 personnes ; le plus important en a compté 88, simultanément, dans la même nuit.
Quelques exemples en social :

De 12 à fin 06/2011, la ville de Châteaudun et l’État, entre autres, ont engagé une opération d’un budget de 26 000 € à la suite d’un projet que je leur ai proposé. Il s’agissait d’écrire la mémoire d’un quartier, et de deux tours des années 70 devant être rasées ; les habitants relogés. Des élèves de 2 collèges et d’un CFAI ont rédigé sous ma direction après auditions des habitants, une brochure de 36 p. sur la mémoire du Qr Beauvoir (quartier à forte mixité multiculturelle). Le tout a donné lieu le 7 juin 2011 à des expositions photographiques géantes (dont des photos personnelles des habitants), la publication du 36 pages envoyé à l’ensemble de la population de Châteaudun et une intervention lors d’une fête de quartier le 25 juin.
– Centre social de la Goutte d’or (Paris) : écriture d’un roman avec 8 allocataires RSA (de janvier 2011 à mars 2012).
– Amiens (2012 – 2014) : écriture d’une pièce de théâtre, en collaboration et pour 3 allocataires RSA, devenus acteurs et rédaction d’un ouvrage sur une opération d’insertion unique axée sur la recherche-action.