Slimani, Darrieusecq : romantisation du confinement

À la demande de deux médias, deux écrivaines françaises réputées entreprennent de tenir un « journal de confinement ». Leïla Slimani dans Le Monde, et Marie Darrieussecq dans Le Point. Aussitôt se déchaînent sur les réseaux sociaux sarcasmes et insultes. Est-ce parce que toutes deux décrivent des conditions privilégiées de confinement, dans leurs résidences secondaires « à la…

Lire la suite

« Salut l’artisse »

Un court-métrage réalisé par Francis Gomez, adapté de ma nouvelle  « Le pape de l’art pauvre » (Ed. Librio, recueil « Un quart d’heure…